• Il y eut

    Il y eut de la vie

     

     

    Il y eut de la vie

     

     

    Il y eut de la vie

     

     

    Il y eut de la vie

     

     

    Il y eut de la vie

     

     

     

    Tout là-haut  perdue sur  la montagne

    Il y eut un jour une humaine vie

    Des hommes travaillaient à la mine

    Et s'accrochaient avec hargne

     

    Comment ont-ils pu y arriver ?

    Là si terriblement haut perchés

    Des vestiges en lambeaux survivent

    Dans une orgie de couleurs vives

     

    Comment ont-ils osé

    La montagne ainsi déflorer

    Un jour tout cela ne sera

    Qu'un amas de pierres

    Que l'on confondra

    Avec un énorme cairn

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 01:34

    Ce qu'il y a de magique et beau dans les ruines, d'émouvant surtout, c'est qu'elles sont toujours le témoin d'un passé florissant et nous rappellent finalement qu'on est bien peu de chose, que le temps passe, défait des certitudes pour en reconstruire d'autres ailleurs. 

    J'adore ces clichés, on ressent encore, à les regarder, l'effervescence qui devait y régner autrefois.

    2
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 06:58

    Belles photos ! bonnej ournée

    3
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:21

    oui , le monde n'arrete pas de tourner !!

    4
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:24

    Cette maison raconte une histoire...à chacun de l'imaginer !

    Merci  douce Joëlle pour toutes ces belles photos,

    5
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:26
    J'aime la deuxième photo: fenêtre au trou noir
    6
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:47

    Il y eut, et le poids de ce passé est bien présent, par le dedans où par le dehors, les murs, le ciel, tout conspire à nous parler de ce qui a été ...et qui s'accroche encore avec hargne...Un joli hommage rendu à ces hommes et à ces lieux, le ciel bleu et les montagnes en sont les témoins bien vivants. Belle journée Joëlle et toutes mes amitiés

    7
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:49
    jill bill

    Maison de mineur en montagne... dans l'abandon elle a son charme aussi, une âme ..... Merci Joëlle.... Bises

    8
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 08:06

    traces du passé ...peut-être qu'un jour une restauration. Beaux cadrages et texte

    9
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 08:13

    ..il y eut la vie, il y a ...l'oubli!

    Bises du jour de Mireille du Sablon

    10
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 08:14

    Coucou Joëlle,
    Oufffffffff, elle a du vécu celle-ci, mais du lui a fait un magnifique hommage.
    Merci pour ce moment de grâce.
    Gros bisous et bonne journée

    11
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 08:14

    Très beau texte et photos parlantes. Oui, souvent je me pose les mêmes questions ....
    Bravo pour ton article du jour. Belle journée à toi

    12
    jp
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 08:27

    Un jour peut-être elle sera restaurée ! Bonne journée

    JP

    13
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 08:45

    La montagne reprendra ses droits et ces ruines qui témoignent n'auront rien à dire.

     @nnie

    14
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 09:08

    Un témoin  des moments de gloire de cette mine...J'aime bien la 2  et la 5 Joëlle...Bonne journée......

    15
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 09:28
    abaissé

    Le temps passe sur la vie, comme sur les paysages

    il laisse graver aux parois un éternel message

    Les ruines sont belles, car il a eu l'homme

    les montagnes sont tristes à cause de l'homme

    Chacune de nos  pas compte la nature n'oublie rien !

    16
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 09:49

    Bonjour esérons que quelqu'un auras la bonne idée de la restaurer, bonne journée bises

    17
    emma/a
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 09:59

    la nature reprend toujours ses droits - la 2e photo est belle et nostalgique : ici nous vécumes

    18
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 10:06
    patricia cugnod

    quel gâchis...

    19
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 10:57

    J'imagine sans peine l'émotion près de ces ruines  d'un passé ou les hommes s'affairaient .

    Deux et quatre j'adore .

    Douce journée mon amie

    Bizzz

    20
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 11:13

    Et oui, et comment osent-ils encore ? 

    Vu il y a deux jours vu à la télé. En Allemagne, un village est obligé de déménager. Une mine de charbon à ciel ouvert est en train de tout détruire. On reloge les habitants un peu plus loin dans des maisons neuves construites sur de l'herbe. Celles du  XVe siècle vont s'écrouler et partir en gravats. 

    Tout cela parce que le nucléaire est un fléau. Pas le charbon qui empoisonne les mineurs et la planète ?

    Ceci dit, tes photos sont à la hauteur de mon indignation. 

    Gros bisous ma belle et bonne journée ensoleillée !

    21
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 11:45

    La vie des hommes est éphémère, il ne laisse que des traces, parfois joyeuses, parfois douloureuses... ainsi va le monde. Bises Joëlle.  brigitte

    22
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 11:47

    une maison qui aurait besoin d'être restaurée en mémoire de ces hommes qui travaillaient là-haut dans la montagne

    23
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 13:00

    bonjour Joëlle,

    En allemand on dit: Es war einmal !...il était une fois :-)

    Il fut un temps ou cette maison vivait il ne reste que des souvenirs et des histoires...

    Ton texte est très beau ainsi que le choix de tes photos.

    Bisou et belle journée ♥

    24
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 13:04

    On aurait envie de la restaurer ...

    Bises Joelle

    25
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 14:56

    La dernière image est magnifique Joëlle! Tout ce désordre s'ouvre encore sur la beauté.

    Hélène*

    26
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 15:09

    Les hommes sont partis... et les paysages sont restés

    Plus grands que tout !

    Un beau reportage que tu nous présentes là ! merci Joëlle.

    Belle soirée à toi !

    27
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 16:49

    L'effondrement de cette maison montre que rin n'est éternel sur la terre! Ils allaient à la mine, dis-tu? Difficile à cmprendre dans cette montagne ouatée. Mais le mystère des gens restera toujours une nigme pour les autres, venus d'aulleurs, et qui ne peuvent que supposer. Un très beau reportage, chère Joëlle, merci,

    Bises

    Lorraine

    28
    acy
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 17:45
    acy

    Grandeur et décadence ... Rêves et regrets ? ... L'homme a laissé son empreinte, mais la Nature n'en a que faire pour conserver sa beauté.
    Une très belle série ... merci Joëlle.
    Amitiés

    29
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 19:29

    Il est toujours très émouvant de voir comment la vie s'accroche encore dans des vestiges, ce qui amène à se demander comment d'autres ont vécu autrefois! Des photos superbes

    30
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 21:41

    Que la force soit avec vous !

    31
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 21:42

    Mine de rien , c'est aussi un peu comme çà dans le nord avec le charbon ....Couleurs en moins ....Quoique ...GRIS !

    Un homage que tu donnes à cette vie passée ! bravo pour cette émotion

    Bonne soirée Joelle - Amitiés  

    32
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 21:54
    erato:

    Un très joli texte avec de superbes photos.Les ruines m'ont toujours attristée ......  Des soupçons d'une vie antérieure ..... un abandon ..... peut-être de la souffrance.

    Les ruines sont une interrogation.

    Douce soirée, bises Joëlle

    33
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 07:41

    Ho Joelle j'adore trouver ces lieux! et si je peux je rentre... un peux pour atrapper la vie qui est passée par là... bisou bonne journée à toi.

    34
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 18:36

    Photos et poèmes nous interrogent sur la manière des hommes de s'apprpropier la nature et ne lui laisser que des ruines...

     

    Très belles photos et très beaux textes!

    35
    Mardi 8 Octobre 2013 à 10:10

    le cairn c'est pas encore pour tout de suite

    le délabrement restera encore longtemps je pense

    mais gros coup de coeur pour la photo 2

    bisous

    patricia

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :