• Nos enfants

     

      

    Un jour

     

     

     

    Un jour

     

     

     

    Nous les chérissons

    Puis , un jour, ils prennent leur envol.

    La Vie nous les prête, 

    Mais , c'est avec Elle qu'ils convolent.

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Décembre 2016 à 07:10
    jill bill

    Et c'est tjs très émouvant lorsqu'ils vous "quittent" pour vivre leur propre vie, merci Joëlle, bises

    2
    Lundi 12 Décembre 2016 à 07:15

    Tout enfant quitte le domicile un jour.. Bonne semaine Joëlle Bises.

    3
    Lundi 12 Décembre 2016 à 07:25

    Coucou Joëlle,
    Deux belles photos pour illustrer le thème de tes mots.
    Et oui, nos enfants ont leurs propres ailes, et notre devoir c'est de leur apprendre à les déployer.
    J'ai toujours su cela, et je suis vraiment heureuse de les voir battre de leurs propres ailes de la manière dont chacun l'a choisi.
    Bisous à toi et très bonne journée

    4
    Lundi 12 Décembre 2016 à 07:48

    Petits oiseaux, petites graines ils volent loin de nous dans ce monde immense, particules minuscules dans l'univers...mais qu'est-ce qui fait qu'ils sont si grands à nos yeux?

    5
    Lundi 12 Décembre 2016 à 09:14

    L'envolée est naturelle

    le cocon n'est pas prison

    laissons leurs ailes se déployer

    6
    Lundi 12 Décembre 2016 à 09:32

    J'adore ta phrase que je trouve si juste et que j'approuve. Les enfants ne nous appartiennent pas, nous ne sommes que leurs accompagnateurs à vivre leur vie.

    Bises Joelle 

    7
    Lundi 12 Décembre 2016 à 10:31

    Bonjour Joëlle

    Il y en a qui vous quittent parfois en catastrophe, mais c'est aussi la vie. Rien ni personne n'appartient à personne, et quand on l'a compris,  on s'épargne une bonne partie de souffrances.

    Bonne journée

    Amitiés

    8
    Lundi 12 Décembre 2016 à 10:39
    Nos enfants ne nous appartiennent pas, nous devons juste être là pour et avec eux lorsqu'ils en éprouvent le désir ou le besoin.
    9
    Lundi 12 Décembre 2016 à 10:42

    Bonjour Joëlle,

    De jolis mots,  nous les accompagnons le temps qu'ils volent de leurs propres ailes et dans  les chemins  qu'ils choisissent pour notre plus grand bonheur.

    Deux compos très belles.

    Bizz et bonne semaine

    10
    Lundi 12 Décembre 2016 à 11:53

    Mon plus grand bonheur : ma fille  heureuse et épanouie même si elle vit aux USA.

    Bisous

    11
    Lundi 12 Décembre 2016 à 13:22

    Oui, ainsi va la vie chère Joëlle... et tes photos sont très bien choisies pour illustrer ces cycles de la vie.

    Très bel après-midi à toi :)  amicales bises

    12
    Lundi 12 Décembre 2016 à 13:32

    Et ils adorent s'envoler

    Et on les regarde avec crainte quitter le nid!

    Parfois ils reviennent pour soigner quelques blessures

    Puis ils repartent!

    Il nous reste juste à être là de loin

    au cas où!

    13
    Lundi 12 Décembre 2016 à 13:43

    Deux très belles photos pour ce thème, j'aime ces comparaisons

    Bon lundi Joëlle

    14
    Lundi 12 Décembre 2016 à 13:50

    Ils s'envolent comme nous l'avons tous fait, mais ils ne sont jamais trop loin de notre nid. je te souhaite une belle journée, Joëlle. Superbes illustrations avec tes deux photos.

    15
    mireille du sablon
    Lundi 12 Décembre 2016 à 13:54

    ...c'est bien là notre rôle, leur permettre de vivre ....de leurs propres ailes!

    Bises de Mireille du Sablon

    16
    Lundi 12 Décembre 2016 à 13:54

    Partir, s'envoler...ainsi va la vie...même loin, ils restent nos petits...smile

    Bises, belle journée, @.

     

    17
    Lundi 12 Décembre 2016 à 15:14

    Nous continuons à les chérir d'une autre manière... ainsi va la vie ! Bises.   brigitte

    18
    Lundi 12 Décembre 2016 à 15:32
    Daniel

    Nos enfants deviennent des adultes et nous devons cesser de les considérer comme des enfants !

    19
    Lundi 12 Décembre 2016 à 15:53

    oui nos enfants s’envolent un jour...

    en attendant je suis si heureuse que mon Thomas soit encore à la maison...c'est ma vie, mon soleil,

    et même "mon oxygène"  comme on se disait avec une maman qui parlait aussi comme ça de sa fille j'ai trouvé que c'était joli mon oxygène

    ça fait maintenant des semaines que je ne reçois plus aucune alerte mail des blogs sur Eklablog

    un conflit qu'ils ont avec Orange...alors j'enrage car je ne vais visiter mes copinautes que via les alertes parutions c'est pour ça qu'on s'abonne

    gros bisous

    patricia

    20
    Lundi 12 Décembre 2016 à 16:45
    Denise

    Ce sont deux magnifiques photos en accord avec tes mots chère Joëlle. Un jour ou l'autre, nos enfants s'envolent, font leur vie et savent toujours nous trouver. C'est cela le bonheur et puis, la famille s'agrandit.

    Merci pour ton doux billet.

    Mes pensées chaleureuses et mes bisous ♥

    21
    Lundi 12 Décembre 2016 à 16:54

    Ils s'en vont souvent loin mais ils reviennent systématiquement, c'est le vent de la vie ...

    22
    Lundi 12 Décembre 2016 à 17:13

    très justes, un autre tempo à retrouver ensuite au niveau du couple.

    Deux très belles photos et mots.

    Muxu

    23
    Lundi 12 Décembre 2016 à 18:20

    Quels vue ces oiseaux sur les câbles quelle vue et forme et quelle finesse cette plante mervielleux.

    amitié

    24
    Lundi 12 Décembre 2016 à 20:26

    et sur la portée, les oiseaux chantent note à note la mélodie de la vie !!
    bises

    25
    Lundi 12 Décembre 2016 à 20:28

    C'est une étape difficile mais il faut bien s'y résigner...

    Jolies photos...Bises

    26
    Mardi 13 Décembre 2016 à 06:34

    très joli ! bonne journée

    27
    Mardi 13 Décembre 2016 à 15:23

    Tellement vrai et tellement difficile à accepter...

    Merci pour ce bel ensemble mots et photos

    Amitiés

    28
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 08:43

    C'est très vrai ta citation, mais même s'ils se sont envolés un coucou de temps en temps nous met du baume au cœur.

    bises et belle journée

    29
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 20:25

    Les envols sont toujours un peu tristes si l'on ne pense pas au retour.
    La vie est ainsi cadencée, partir, revenir... entre deux, il faut savoir attendre.

    Amitiés.

    30
    Vendredi 16 Décembre 2016 à 17:43

    il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
    Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,
    Ils viennent à travers vous mais non de vous.
    Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
     
    …. 

    Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.

    Khalil Gibran. (Le Prophète) 

    31
    Samedi 17 Décembre 2016 à 11:22

    en note de musique

    les oiseaux se posent

    sur la portée de la vie

    Amitié Joëlle

    32
    Samedi 17 Décembre 2016 à 16:59

    Au Canada, lorsque les enfants partent on appelle cela "le Syndrome du nid vide" ....

    33
    Lundi 19 Décembre 2016 à 17:39

    Comme c'est magnifiquement dit!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :