• Trace

    J'ai vu le vent

     

     

    Aussi profonde soit-elle,

    La trace que nous laissons,

    Petit à petit s'estompe

    Pour enfin disparaître .

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Novembre 2013 à 02:59

    Et c'est ce  mariage au Tout qui est grandiose dans son humilité !

    Helene *

    2
    Lundi 11 Novembre 2013 à 06:24

    Toutes en lumière ces traces.

    J'aime beaucoup

    Bonne journée Joëlle

    3
    Lundi 11 Novembre 2013 à 07:12

    Eh oui à moins d'être un personnage très célèbre.... sinon.... Merci Joëlle, bises

    4
    Lundi 11 Novembre 2013 à 08:13

    Très belle photo ...on est peu de choses .

    Bises

    5
    Lundi 11 Novembre 2013 à 08:17

    ....elle a vécu mais elle a été indispen"sable" à un moment donné!

    Gros bisous du jour de Mireille du Sablon

    6
    Lundi 11 Novembre 2013 à 08:24

    Heureusement que les traces disparaissent

    sinon la terre  ne serait que trace

    et la terre c'est la vie!

    7
    Lundi 11 Novembre 2013 à 08:25

    Très fine cette photo...Bise et  bonne journée Joelle

    8
    Lundi 11 Novembre 2013 à 08:26

    la mort de la vague n'est pas une mort et l'Océan n'est ni augmenté ni diminué parce qu'une vague naît ou qu'une vague meurt. Une vague conçue seulement en tant que vague n'est rien, tellement petite, tellement éphémère. Mais si, tout à coup, la vague découvre, réalise qu'elle est l'Océan (l'Unique Océan qui entoure tous les continents), la moindre petite vague de Saint-Raphaël ou de Trouville a le droit de dire : « J'arrose la côte du Kerala en Inde, j'entoure la statue de la Liberté à New York, je remplis le port de Papeete à Tahiti. » Et cette petite vague du mardi 11 août à 9 h 5 sait aussi qu'elle a porté le navire de Christophe Colomb, l'Armada et les galères de Louis XIV. Toutes les vagues sont différentes mais l'eau est partout et toujours la même. Et une vague qui sait ce qu'est l'eau sait ce qu'est l'Océan et sait ce que sont les autres vagues.

    Arnaud Desjardins, les chemins de la sagesse

    9
    Lundi 11 Novembre 2013 à 08:59

    Bonjour Joëlle,

    Très jolie photo graphique.

    Heureuseument pour certains que leurs traces disparaissent, pour d'autres c'est plus dramatique.

    Belle journée si possible dans le sud.

    10
    Lundi 11 Novembre 2013 à 09:20

    tout disparait un jour ! bonne journée

    11
    Lundi 11 Novembre 2013 à 09:42

    Bon jour Joëlle,
    Il y aurait tant à dire sur tes quelques mots... que je crois qu'un comentaire n'y suffirait pas.
    Parce que d'une certaine manière je suis en accord, et de l'autre non ;-)
    Très beau graphiqme laissé par les vagues qui viennent caresser le sable.
    Bonne journée avec tes petits loups et cool, le vent s'est apaisé,
    Gros bisous et bonne journée

    12
    Lundi 11 Novembre 2013 à 09:45

    Mais parfois se transmet à notre descendance, comme la ressemblance... Bises, chère ârtiste

    13
    Lundi 11 Novembre 2013 à 09:47

    Bonjour Joelle,

    Une belle photo texturée qui ferait un beau fond de blog.

    Bises et belle journée à toi.

    14
    Lundi 11 Novembre 2013 à 10:00
    candide57

    et heureusement dirais-je... il faut laisser la place aux autres!

    15
    Lundi 11 Novembre 2013 à 10:02

    Oui, tout dépend ce que l'on entend par trace, il est des traces qui ne s'effaceront jamais de notre mémoire.................tant mieux pour certaines, tant pis pour d'audres.

    Bises, belle journée

    16
    Lundi 11 Novembre 2013 à 10:11

    La vie est ainsi faite, naitre et disparaitre... 

    17
    Lundi 11 Novembre 2013 à 10:51

    Dans les mémoires humaines, peut-être mais dans celle du Temps ? Encore une très belle photo !

    Bises et bon 11 novembre !

    18
    Lundi 11 Novembre 2013 à 11:08

    Jolis reflets sur ce sable , 

    Juste laisser une trace , comme une caresse que l'on n'oublie pas .

    Temps tristounet et gris et la pluie encore ... et cela dure depuis un bon moment .

    Douces pensées vers toi mon amie Joëlle .

    Bizzz

    19
    Lundi 11 Novembre 2013 à 11:16

    Ainsi va la vie  et les vagues,
    rien n'y pourra changer.

    Bisous -   belle journée

    20
    Lundi 11 Novembre 2013 à 11:33

    Minimalliste et superbe !!! J'aime...
    Bisous et Belle journée Joëlle

    21
    Lundi 11 Novembre 2013 à 11:53

    tant que qq à une pensée pour nous , nous ne disparaissons pas

    22
    Lundi 11 Novembre 2013 à 12:59

    Le graphisme de l'eau sur le sable est très beau. Avec un tout petit rien tu fais une merveille.

    Que dire de tes mots ? Victor Hugo a écrit que l'on était vraiment mort que lorsque l'on ne parlait plus de nous ! Si tu réfléchis, il a raison  ...
    Bonne journée. Bises Joëlle

    23
    Lundi 11 Novembre 2013 à 13:23

    coucou Joëlle,

    elle est belle ta photo, toute simple et mystérieuse à la fois.

    J'espère quand même laisser un petit quelque chose ...même minuscule ! je ne pense pas que l'on disparaisse définitivement...

    bisou et douce journée

    24
    Lundi 11 Novembre 2013 à 13:38

    bonjour, c'est à encadrer en grand et à mettre au mur. j'aime beaucoup ça

    25
    Lundi 11 Novembre 2013 à 17:38

    Ah si nous pouvions en laisser une toute petite,  heureusement elle demeure dans le coeur de nos proches!

    26
    Lundi 11 Novembre 2013 à 18:57
    ytneg

    Tout disparait. Moi aussi un jour.......

    27
    Lundi 11 Novembre 2013 à 20:03

    Très beau graphisme et je pense que tes mots sont justes. Muxu

    28
    Lundi 11 Novembre 2013 à 21:45

    traces éphémères et sans cesse renouvelées c'est ce qui en fait l'intérêt ..ta photo est unique !

    29
    Lundi 11 Novembre 2013 à 22:10
    erato:

    J'adore les traces de l'eau sur le sable.Tes mots sont justes, toute trace disparait au fil du temps, voilà pourquoi les devoirs de mémoire sont importants . Belle soirée, bises Joëlle

    30
    Lundi 11 Novembre 2013 à 22:18

    Comme notre passage sur terre.

    @.

    31
    Mardi 12 Novembre 2013 à 11:33

    Une belle photo au service de tes mots...

    Nos traces s'estomperont peu à peu, laissant des plages vierges pour d'autres empreintes

    32
    Mardi 12 Novembre 2013 à 13:07

    L'âme de la mer

    Si tourmenté

    A trouver le repos

    Sur le sable

    33
    Mardi 12 Novembre 2013 à 18:52

    Un retour inexorable pour une nouvelle trace ! différente à chaque fois ! belle situation ! Amitiés Pat

    34
    Mardi 12 Novembre 2013 à 20:14

    OUI, c'est tout-à-fait ça Joëlle !

    La photo qui accompagne tes mots est une belle oeuvre de Dame NATURE...

    Amitiés - Douce soirée à toi :)

    35
    Mardi 12 Novembre 2013 à 21:08

    Le sable offre des tabeaux éphémères , j'aime les prendre  ces pièces uniques .

    Bises et à bientôt.

    Mireille

    36
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 11:44

    Et c'est bien car ilfaut se dissoudre pour renaître.

    37
    Jeudi 19 Juin 2014 à 15:43

    j'ai oublié de dire combien h'avais apprécié la photo.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :